fbpx

Hugo Deladurantaye avale les kilomètres avec un plaisir indéniable. Ayant découvert le métier de camionneur récemment, il ne pourrait s’imaginer exercer une autre profession. Depuis qu’il est à l’emploi du Groupe Transrapide, il a eu la chance de traverser 21 États, et il espère pouvoir en voir encore plus. Lui qui aime les voyages et les grandes routes, il est servi!

 

Un cheminement de carrière décousu

Avant de découvrir l’industrie du transport routier, Hugo a essayé d’autres milieux. Il a notamment travaillé en usine, mais il ne se sentait pas à sa place. Il s’est alors dirigé vers l’esthétique automobile chez des concessionnaires automobiles de la région de Québec. Mais une fois de plus, force est de constater que ce n’est pas encore ce qui lui convient.

Pour assouvir son désir de sensations plus fortes, il décide de se porter volontaire pour dégivrer les avions. Emploi effectivement plus dangereux qui fait monter le niveau de stress, mais ce poste est malheureusement saisonnier… Hugo se rend à l’évidence : il doit se trouver un nouveau travail, et ce, même s’il aime ce qu’il fait. C’est à ce moment que le camionnage entre dans sa vie.

Dégivrage d’une hélice d’un avion en hiver le soir.
Hugo Deladurantaye a travaillé pendant une courte période de temps à dégivrer des avions.

L’idée de devenir camionneur est venue progressivement à lui. En fait, il la doit à l’un de ses proches qui était camionneur. Ce dernier se faisait une joie de partager et de raconter ses péripéties sur la route à qui voulait bien les entendre, et Hugo tendait volontiers l’oreille.

Des histoires de camionneurs, Hugo s’en est donc fait conter à plusieurs reprises. C’est de cette façon qu’il a réalisé que conduire des camions lui permettrait de combler ses besoins de défis et de responsabilités tout en ayant un emploi stable. Après mûre réflexion, il prend la décision de suivre une formation pour devenir camionneur.

 

Une première vraie formation professionnelle

Hugo s’inscrit alors au Centre de formation en transport de Charlesbourg (CFTC). Il s’agit de sa première formation professionnelle depuis ses études secondaires. Il entame donc un DEP en transport par camion d’une durée de 4 ½ mois. La formation compte 615 heures de cours théorique et pratique.

Une fois son diplôme en main, il est fin prêt à affronter les nouveaux défis qui l’attendent. Avec son permis de conduire de la classe 1, il part à la conquête de son emploi de rêve comme camionneur.

 

Un emploi de rêve comme camionneur

Après avoir travaillé pour quelques entreprises de camionnage, Hugo sait qu’il souhaite faire du transport longue distance. Il frappe donc à la porte du Groupe Transrapide où il est accueilli à bras ouverts. Le voilà enfin prêt à partir sur les routes américaines comme il le désire tant.

Hugo Deladurantaye, en hiver, posant devant son camion Freightliner Cascadia 2017.
Hugo Deladurantaye posant devant son camion Freightliner Cascadia 2017 qui lui est entièrement dédié.

Pour rouler en toute confiance, un camion récent en excellente condition est essentiel. « J’ai la chance de conduire un camion Freightliner Cascadia 2017 qui m’est entièrement dédié. Je n’ai pas à partager la cabine avec des collègues et je n’ai pas à déménager constamment mes effets personnels d’un camion à l’autre », mentionne Hugo qui y voit un net avantage.

Autre point non négligeable : l’équipe à la logistique qui est là pour tout organiser. La belle vie sans tracas quoi!

 

Un camion récent en parfaite condition

Son poids lourd est doté d’un moteur Detroit DD15 de 505 chevaux, jumelé à une transmission automatique de 12 vitesses. Entretenu par les mains habiles des mécaniciens de l’équipe interne de Transrapide, son Freightliner Cascadia 2017 est toujours en parfaite condition de marche.

Parmi les autres caractéristiques du camion, notons la cabine arrière entièrement équipée. Elle compte 2 lits dont l’un escamotable où se trouve un coffre de rangement. Placé sous le lit, il est aussi accessible des 2 côtés du camion.

L’intérieur d’un camion Freightliner Cascadia 2017. Vue de la couchette à l’arrière.
La cabine arrière du Freightliner Cascadia 2017 est entièrement équipée. Elle compte 2 lits dont l’un escamotable où se trouve un coffre de rangement.

Soulignons également la présence d’une chaufferette Webasto qui peut fonctionner même quand le moteur du camion est éteint.

Un minifrigo avec petite glacière intégrée ainsi qu’un grand nombre d’armoires permettent de ranger la nourriture pour tout le voyage. Pour ajouter au confort, Hugo a installé un micro-ondes, un grille-pain et une cafetière.

Il organise donc ses 10 repas avant chaque départ, histoire d’avoir une alimentation équilibrée.

 

Sa route coup de cœur

Hugo parcourt environ 4 000 kilomètres par semaine. Un véritable plaisir! Chaque fois, il découvre des paysages, des villes et des routes qui l’émerveillent. Quand on lui demande quel trajet il a le plus aimé sillonner, il répond sans hésitation :

« Ma meilleure semaine à vie depuis que je travaille chez Transrapide, c’est lorsque je suis allé pour la première fois dans le Midwest américain ».

Route du Midwest américain avec champs de chaque côté.
Typique route à perte de vue du Midwest américain. Crédit Google

Pour être plus précis, il s’agit en fait d’un voyage de 9 jours au cours duquel il a parcouru 6 021 kilomètres. Ce qui est plutôt rare chez Transrapide, puisqu’habituellement, les camionneurs de l’entreprise de Lévis retournent à la maison tous les week-ends.

Ses 70 heures de travail et ses 36 heures de repos obligatoire l’ont mené sur une fabuleuse route. Voici son itinéraire :

– Départ de l’entrepôt de Transrapide à Lévis, au Québec

– Douane à Sault-Sainte-Marie, en Ontario, pour traverser aux États-Unis

– Traversée des États du Michigan, du Wisconsin et du Minnesota

– Livraison à Aberdeen, dans le Dakota du Sud

– Douane à Emerson, au Manitoba, pour revenir au Canada

– Ramassage à Steinbach, au Manitoba

– Livraison à Espanola, en Ontario

– Livraison à Sturgeon Falls, en Ontario

– Livraison à Chapeau, au Québec

– Livraison à Shawville, au Québec

– Changement de remorque à Delson, au Québec

– Arrivée à Lévis, à l’entrepôt de Transrapide.

Trajet sur une carte routière à travers le Canada et les États-Unis.
La route coup de cœur d’Hugo Deladurantaye qui lui a permis d’aller dans le Midwest américain.

Pourquoi aimer autant ce trajet? Parce que le Midwest américain présente des différences de paysage et d’architecture. Le dépaysement est donc bien présent. En comparaison, l’Est américain nous ressemble beaucoup.

Le métier de camionneur n’est certes pas toujours facile. Les semaines sont parfois longues, mais l’un dans l’autre, Hugo est à sa place. Il est heureux à faire du transport longue distance aux États-Unis. À quand la prochaine grande escapade? Hugo espère que ce sera prochainement, car il est toujours partant pour une nouvelle aventure.

Pour découvrir les États-Unis comme Hugo Deladurantaye, consultez les emplois offerts au Groupe Transrapide!

Derniers articles
Barbara Cantin assise à son poste de travail chez Groupe TransrapideVue de profil de l’un des 10 nouveaux camions Freightliner Cascadia 2022 du Groupe Transrapide.